Je ne sais pas combien d'épisodes il va y avoir sur le sujet, mais je ne suis pas naïve, je me doute qu'il va y en avoir plus d'un ...

Donc, contrairement à ce que l'on imagine au premier abord lorsque j'annonce que je vis maintenant au Texas, non, il n'y a pas QUE des cow boys, des Sue Ellen, des JR etc ...pour être honnête, d'ailleurs, pour le moment, je n'ai croisé ni l'un ni l'autre ... mais je veux pas vous gâcher la journée et briser vos rêves.

Par contre, ce qu'il y a ce sont des bestioles ... pas tout à fait les mêmes que chez nous.

Et là encore, c'était un sujet que je ne pouvais pas ignorer quand on a signé pour l'aventure.

Au NJ, j'avais eu les ours, les petits lapinoux, les chipmunks trop trognons, les écureuils mutins, les biches, les cerfs, les cardinaux et même un serpent ...

Ici, donc, je suis prévenue, je risque de croiser de nouvelles espèces, qui vont, presque, me faire regretter les moustiques et les chenilles processionnaires ...

Dès le lendemain de notre arrivée, on a tout de suite été mis dans le bain par nos voisins ...

Ici, il y a des COYOTES et des BOBCATS.

Je vous vois déjà ouvrir de grands yeux ... j'ai fait pareil quand on me l'a annoncé, même si je me doutais bien qu'on n'allait pas y échapper.

Un peu de sciences du vivant pour commencer ...

Un coyote donc c'est ça :

Vil_Coyote

 

Enfin, pour moi c'était ça, avant d'arriver ici et de comprendre donc que c'était aussi ça :

960px-Coyote_in_Alaska

 

Enfin c'est ce que me dit Google, et je lui fais confiance !

Quant au bobcat, le nom est sympa, et j'avoue n'avoir aucune idée de ce que c'était avant de le googoler, googliser, googler (je sais pas comment on dit)

Bobcat-01

Un gros matou quoi !!! Un lynx diraient certains ...

Vous allez me dire, ouais, mais Nath, tu crains pas grand chose, ces 2 très sympathiques bestioles, n'ont sans doute aucune envie de croquer de l'humain ... Et vous aurez sans doute raison, enfin, j'espère MAIS, si vous suivez bien le blog, vous n'êtes pas sans savoir que nous ne sommes pas venus qu'entre humains ...nous avons aussi amener NOTRE bestiole à nous, j'ai nommé Haïko, le chat ...

Et c'est là que l'histoire devient moins drôle.

Donc pour en revenir à notre petite discussion de bienvenue avecl a voisine, quand elle a appris que nous avions un chat, elle n'a pas sorti son flingue comme on me l'avait prédit, non, elle nous a tout simplement dit qu'IL RISQUAIT DE SE FAIRE BOUFFER PAR UN DES DEUX MONSTRES SANGUINAIRES CI-DESSUS  ...

Et elle a donc résolu un des mystères qui m'habitent : les Américains ont des chats (en tout cas dans mon voisinage), mais ils ne sortent pas (les chats, pas les Americains ...) ! Je pensais naîvement que c'était pour protéger les pauvres petits n'écureuils et n'oiseaux, mais que NENNI, c'est pour ne pas servir de pâtée aux coyotes et bobcats du coin.

Le hic, voyez-vous, c'est qu'Haïko a beau être une vraie feignasse, il n'empêche qu'il a toujours eu l'habitude de passer ses nuits dehors à chatouiller de la musaraigne ...

Et dire qu'à Biot, je tremblais à l'idée qu'il croise la route d'une chenille processionnaire ....

Donc, difficile de le séquestrer totalement ... Il sort donc ... un peu ... pas loin ...et je souffle à chaque fois qu'il réapparaît ENTIER ...

A priori, il ne va pas très loin et semble même rester dans notre jardin entièrement clôturé .... et les coyotes et les bobcats ne sautent pas les barrières hein ????

Voilà, en fait, j'ai une histoire bien plus horrible à vous raconter sur le sujet mais finalement cet article est déjà bien assez long. Il va donc falloir que vous patientez un peu avant de savoir avec qui je me suis retrouvée nez à nez hier soir, justement en bravant le danger et en sortant chercher mon chat.

Les âmes sensibles devront sans doute s'armer de courage !

Stay tuned !!!!