Il y a quelques jours, avec Juan, à l'église, nous discutions de notre nouvelle vie aux US ....

Avant de vous perdre, je vous explique :

- je n'étais pas VRAIMENT à l'église, mais ce n'est pas un secret qu'ici la religion est omniprésente et il se trouve que je participe à de chouettes cours d'ESL (English Second Langage pour tout vous dire) donnés par un groupe paroissial. Il faudrait que je fasse un article spécial pour ce sujet car je sens que ça titille certains ... Donc, oui le jeudi je dis que je vais à l'église :)

- et Juan est un Mexicain bien sympa, qui tente, comme moi, de baragouiner en anglais. Pardon, Juan, si jamais un jour tu lis ce blog en français, tu ne baragouines pas, tu parles très bien anglais, mais bon, faut que je mette mes lecteurs dans l'ambiance :)

 

Bref, pour en revenir au titre de cet article, avec Juan nous nous disions que la vie était nettement plus facile ici (parfois). 

Et c'est là que j'ai repensé aux oeufs !

Car figurez-vous qu'ici, même faire cuire et écailler un oeuf est plus facile, la preuve en image :

20180916_093619

 

Tadam, oui, ils l'ont fait : vendre des oeufs durs écaillés !

Et attendez, ce n'est pas fini ! Si vous n'aimez pas les oeufs durs, vous pouvez aussi acheter vos oeufs comme ça :

20180916_093630

 

En briques ! Bon, là, je pense qu'il vous faudra quand même les faire cuire, j'avoue !

Mais quand même, il fallait y penser non ?

Bon, je me moque un peu c'est vrai, et je n'ai pas pu m'empêcher de prendre les photos, imaginant mes coupines françaises poussant des cris horrifiés ? amusés ?  envieux ? 

On rigole, on rigole mais les cours d'ESL à l'église, c'est sérieux aussi, quand même,  et avec Juan, on ne n'a pas parlé que des oeufs faciles à manger, on a aussi parlé de plein d'autres trucs plus studieux, si, si je vous promets !

Mais là, je n'ai plus le temps de vous en parler, il faut que j'aille faire cuire mon repas (car voyez-vous je n'ai pas encore cédé à l'appel de l'oeuf écaillé ...)